Ralentir… pour ne pas grossir…

De nos jours, il est courant de manger pour manger, manger par habitude, manger parce que c’est l’heure, manger tel aliment parce que l’on souhaite perdre du poids.

La preuve ? Regardez les rayons des supermarchés, ils regorgent de produits ultra transformés, faciles à utiliser, pratiques pour cuisiner vite fait bien fait et manger rapidement.

De plus en plus de produits allégés sont apparus, 0% de graisse, 0% de sucre, 0% de gluten ou la totale sans graisse ni sucre ni gluten !

Ne serait-ce pas mentir à notre corps que de lui proposer un produit qu’il connait mais “sans”. Ma langue connait le goût du sucre, il voit un yaourt aux fruits et il s’attend à obtenir du sucre. À la vue de l’aliment, mon organisme se prépare à l’arrivée du sucre, par la production d’insuline, et à recevoir du plaisir, car c’est un aliment que j’aime.

Quand je porte une cuillère de ce produit 0% sucre, mais remplit d’édulcorant à ma bouche, les papilles de ma langue sont trompées, mais je ressens du plaisir par le goût sucré. Le reste de mon corps lui n’est pas dupe ! Mon esprit sait qu’il n’y a pas de sucre et mon corps a produit de l’insuline pour rien.

Résultat :

  • Mon corps va me pousser à manger quelque chose de sucré pour utiliser l’insuline produite par mon pancréas, je lui ai menti, il demande réparation
  • je ressens de la frustration, le plaisir que j’ai ressenti était de courte durée, la première bouchée m’a apporté du plaisir, mais ensuite, c’est le sentiment de frustration qui reprend le dessus. J’aurais tellement aimé manger un vrai yaourt aux fruits ! La culpabilité d’infliger cela à mon corps peut aussi être présente. Pourquoi est-ce que je m’inflige cela ? Pleine de toutes ces émotions et pensées négatives, je vais craquer, je fais finir par manger la tablette de chocolat si bien cachée.
    • pourquoi est-ce que j’inflige cela à mon corps?
    • je ne suis pas capable !
    • je n’ai aucune volonté !
    • je n’y arriverai jamais !
    • je suis frustrée de ne pas pouvoir manger ce que je veux !
    • j’ai la sensation de devoir être toujours au contrôle total de mon alimentation.

Tant de pensées négatives dues en partie à la consommation de produit light. Cela partait pourtant d’un bon sentiment !

La solution ?

Pourquoi ne pas essayer de manger de bons aliments, mais dans de petites quantités ?

Pour cela, il est important de prendre son temps, de se poser.

Si j’ai décidé en rentrant du travail que j’avais faim, déjà je vais prendre une minute pour étudier cette sensation de faim. Quelle sensation me procure-t-elle ? Est-ce un inconfort ? Une douleur ?

Je choisis le produit qui va me procurer du plaisir, mais pas de frustration. Je laisse donc le yaourt 0% au frigo et je prends ce yaourt au lait entier que j’avais acheté pour mon mari.

Je me pose, je retire toute distraction, pas d’ordinateur, pas de télé, juste moi, mon corps, mon esprit et mon yaourt.

Je prends le temps de réfléchir à la sensation de plaisir que j’ai à plonger ma cuillère dedans. À la texture onctueuse, à la couleur, au parfum de ce yaourt. Je porte cette première cuillère à ma bouche et je pense à mes sensations. Je ressens du plaisir.

À ce moment-là, je ne pense pas aux soucis de mon travail, ni aux devoirs de mes enfants, ni au repas de ce soir, ni à quel moment je vais aller faire mes courses, je ne me demande pas si j’ai pensé à lancer la machine à laver ou à vider le lave-vaisselle. Je pense juste à moi et à mon plaisir.

Quand vous avez envie de manger, ou si vous perdez le contrôle, pensez à vous arrêter, prenez une minute pour vous recentrer. Ainsi, vous profiterez pleinement de ce que vous mangez, en prenant le temps, en savourant et vous mangerez certainement moins sans frustration.

4 Comments

  • Marguerite Badoc

    Je me retrouve totalement, dans les sensations, décrites dans ce texte. Mes faiblesses mes désirs. Parfois je craque. J’accepte cette situation de faiblesse. Avec mon époux, nous faisons attention, et sommes content de perdre du poids, le tout en se se faisant plaisir sans prise de tête.
    Marguerite

    • Cécile

      Cécile

      Merci pour ce témoignage. Une perte de poids peut sembler être un combat contre soi-même. Le tout est de ne pas baisser les bras et de ne pas tomber dans le “foutu pour foutu”.

      • Diaz ruiz

        Cet lecture était vraiment un plaisir, même une aide dans mes doutes. Grâce a votre programme, a la re decouverte de bien manger et savoir ce faire plaisir sans culpabilise (malgres que parfois ces encore dur) je me sent vraiment mieux et reprend confiance en moi.
        On mange bien a des quantités largement suffisante et perd du poid que demander de plus.
        Merci pour cet bel lecture

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.